jump to navigation

Le Framework tactile de RazorFish : un support digital à la vente au détail juin 2, 2009

Posted by Philippe Gauvin in commerce au détail, contenu, environnement, in-store, interactif, interface, iphone, multitouch, vente au détail, way-finding.
add a comment

RazorFish, une agence de stratégie interactive de plus de 2000 employés propriété de Microsoft, a beau être en train de fermer certains bureaux aux États-Unis, elle présentait récemment un framework pour applications tactiles de support à la vente au détail suscitant un généreux intérêt depuis mon premier visionnement la semaine dernière.

Razorfashion Retail Experience from Razorfish – Emerging Experiences on Vimeo.

Les points qui retiennent mon attention :

  • Le look « c’est-pas-un-site-web »
  • L’utilisation du multi-touch (qui semble comme bien souvent limité au « zoom par pincement »)
  • Les liens entre les items pour la vente croisée (« cet item irait bien avec ce type d’item disponible dans les modèles suivants »)
  • La liste de souhaits ou de favoris pour garder une trace des items sélectionnés
  • La possibilité de consulter des revues d’utilisateurs en ligne (pour le meilleur et le pire)
  • La possibilité de partager son expérience avec les réseaux sociaux
  • La possibilité d’être dirigé vers une carte du magasin pour localiser rapidement les items sélectionnées
  • La possibilité d’envoyer la carte sur son mobile

Pour moi tout ces points apportent une nouvelle dimension à l’expérience de la vente au détail et montrent l’ouverture du détaillant.

De tous ces points, je crois que la possibilité de partager son expérience de magasinage pour les « tweens » en particulier est probablement la plus sous-estimé en ce moment et celle pouvant avoir le plus de retombées pour les détaillants. Les jeunes veulent l’avis de leurs pairs, sont à l’aise à partager photos et commentaires sur les réseaux sociaux et sont un excellent véhicule pour promouvoir un buzz autour d’une marque ou d’un produit. Leur permettre de le faire à l’intérieur même du magasin sur une interface trippante comme un Iphone mais 100 fois plus grande me semble un pas naturel. Une couche de modération est-elle nécessaire ? À voir.

J’ai entendu parler de 2 beaux contrats dans la vente de vêtements au détail sur le point d’être signés au Québec, dont au moins un sera interactif. Cela pourrait ouvrir des portes et donner des idées…

Publicités

Entrevue avec Michael Terni de iGotcha Media novembre 28, 2008

Posted by Philippe Gauvin in "panneaux extérieurs", affichage numérique Québec, i-gotcha, interactif, interactive, interface, marketing, montreal, publicité, québec, vente au détail.
1 comment so far

Je crois que la population en général s’attend de plus en plus à jouer un rôle actif avec les technologies l’entourant et c’est pourquoi je m’intéresse particulièrement au côté interactif de l’affichage numérique, que ce soit pour des applications d’orientation, d’information, de support à la vente ou de « branding ».

J’avais bien aimé l’application interactive Koodo dans le métro et je suis donc allé rencontrer le trèsigotcha-interactive-bus-shelter sympathique Michael Terni de iGotcha pour lui parler de tout ça. Mon enregistreur MP3 a décidé de me faire défaut cette journée là, vous aurez donc droit à une libre retranscription de notre rencontre. [NDLR: Je dis n’importe quoi, j’ai pas de micro sur mon lecteur MP3.]

Qui est Michael Terni ?

Ingénieur mécanique de formation, j’ai démarré iGotcha avec Greg Adelstein en 2005 en déployant un réseau de WebPads, un service donnant accès à Internet gratuitement dans des lieux publics (café, restaurants) et supporté par la publicité.

Quel est le rôle de iGotcha dans la campagne Koodo interactive du métro ?

Nous sommes le fournisseur de technologie, donc toute l’intégration, la conception et le design des bornes ainsi que la gestion du réseau. metro-place-des-arts-lumiquais-user

Quel plateforme utilisée vous pour la gestion du contenu et du réseau ?

Nous avons notre propre solution de gestion. Je dois t’avouer que je n’ai pas encore été impressionné par les applications que j’ai vu et notre application est parfaitement adaptée à nos besoins. Nous avons 3 développeurs à temps plein et notre application roule sur Windows et Linux. Nous l’adaptons au besoin de nos clients, ce qui serait difficile, voire impossible avec une application commerciale. Nous supportons la version 10 de Flash, permettant aux annonceurs ou aux agences de ré-utiliser ou d’adapter du contenu déjà développé.

[NDLR: Le support de Flash 10 est pratiquement essentiel selon moi. Il est pratiquement impossible de justifier les coûts reliés à la re-création de contenu pour une version antérieure de Flash.]

Parlons des chiffres des kiosques Koodo …

  • Une moyenne de 94 sessions par kiosques par jour
  • Un temps moyen d’utilisation de 2 minutes 20 secondes
  • 3.7 heures d’utilisation en moyenne par kiosque par jour

On discute fréquemment des difficultés de mesurer l’audience en affichage numérique, qu’en est-il pour le côté interactif de l’ADN ?

De part sa nature même, l’interactif est évidemment beaucoup plus simple à mesurer. On peut y évaluer le nombre d’interactions, les contenus les plus populaires, la durée de l’interaction, et bien plus. L’information amassée peut par la suite être utilisée pour recontacter l’usager avec une offre ou une promotion ciblée si ce dernier a laissé des information de contact.

[NDLR: Je connaissais la réponse à ma question, je l’avoue.]

Par contre, j’entends régulièrement que les passants ne sont pas enclins à laisser leur information de contact dans un lieu public. Avez-vous des chiffres pouvant réfuter cette affirmation ?

Lors de notre projet pilote avec MétroMédia, 40% des utilisateurs ayant interagi ont laissé une adresse de courriel valide.

[NDLR: C’est énorme selon moi]

Voyez-vous beaucoup d’autres projet du genre dans les mois à venir ?

rbkcustom-kioskNous venons de terminer une installation non-interactive pour la boutique le Château du Centre Eaton de Toronto, nous avons créer une application interactive informant sur les dangers de la malbouffe à l’hôpital Ste-Justine, une pour un centre de congrès au Massachussets, des kiosques pour Reebok et [le reste de notre discussion est confidentiel pour l’instant ;-)].

Où y a-t-il le plus de potentiel pour des applications interactives selon vous ?

D’abord, dans la conversion de réseau d’affichage existant. Un réseau comme celui de MétroMédia a une valeur énorme et l’ajout d’une composante interactive ajoute rehausse encore la valeur de l’eplacement habituellement statique. Nous avons désigné notre kiosque pour qu’il prenne la place d’une affiche statique standard.

Ensuite, il y a énormément de valeur à pouvoir apporter une expérience web dans un magasin de vente au détail. Les vendeurs ne sont aps toujours des professionnels de la vente et sont souvent peu formés pour vendre certains produits. Une application interactive peut supporter les ventes, former les employés et même les remplacer pour renseigner un client lorsque tous les commis sont occupés. Et il est important de souligner que dans la majorité des cas, un client accompagné dans ses achats dépensera plus que son vis-à-vis laissé à lui-même.

Merci Michael et bonne chance à iGotcha

PRN ajoute une solution interactive à son offre novembre 14, 2008

Posted by Philippe Gauvin in commerce au détail, in-store, interactif, marketing, PRN, vente au détail.
add a comment

PRN présente actuellement sa nouvelle solution interactive pour le commerce au détail au In-Store Marketing Expo à Las Vegas. Le prototype a été designé pour le département des cosmétiques et produits de beauté.

L’écran interactif de 42 pouces placé en mode portrait permet à l’usager de sélectionner divers contenu le guidant dans son processus d’achat vers un ou plusieurs produits, selon les besoins du détaillant. L’application peut aussi être configurée pour supporter d’autres applications interactives telle que la navigation en magasin.

Rappelons que PRN gére plus de 225 000 écrans numériques dans 6500 établissements de vente au détail pour Acme Markets, Albertsons, Best Buy, Carrefour, Circuit City, Costco Wholesale, Jewel-Osco, Pathmark, Sam’s Club, Shaw’s, ShopRite, Star Market, et Walmart Stores.

Commentaire: Aucune véritable innovation ici, mais un signe que les composantes interactives font maintenant parti du mix affichage numérique en magasin pour mousser les ventes (un client accompagné achète plus), améliorer l’expérience client en magasin (en lui permettant de trouver l’information et le produit qu’il recherche plus rapidement) et former les employés à mieux guider les clients.  Le client est encore trop souvent laissé à lui-même une fois arrivé en magasin alors que les sites web des détaillants ne demande qu’à être adapté et présenté en magasin pour informer et guider le client.

Conférence InfoPresse sur le commerce au détail novembre 5, 2008

Posted by Philippe Gauvin in événement, commerce au détail, communication, infopresse, marketing, montreal, vente au détail.
add a comment

Je vous épargnerai le refrain sur le taux de décisions d’achat prises en magasin et les statistiques habituelles, mais InfoPresse présente une journée conférence sur le commerce au détail demain, le 5 novembre au Centre Mont-Royal. Je suis un peu tardif sur cette nouvelle, mais je ne l’ai vu qu’aujourd’hui et je compte bien aller faire un tour. Je suis curieux de voir si l’affichage numérique entre un tant soit peu dans le discours des experts du marketing de point de vente qui seront présents demain. Que ce soit pour du branding, la présentation d’information sur les produits ou de l’information complémentaire visant des ventes croisés, il ne fait aucun doute dans mon esprit que le marketing sur les points de vente est une des forces de l’affichage numérique. Reste à voir si nos experts partagent cet avis…

Plus d’info ici.

Événement à Montréal :: JADN.TV : Le magasin du futur janvier 28, 2008

Posted by Philippe Gauvin in advertising, affichage, affichage dynamique, affichage numérique, canada, commerce au détail, communication, digital signage, ibm, in-store, jadn, jadn.tv, marketing, publicité, québec, vente au détail.
add a comment

C’est mercredi le 30 janvier qu’aura lieu la 2e cocktail-conférence organisée par JADN. Un événement à ne pas manquer pour ceux qui s’intéressent à l’affichage numérique et à son utilisation en magasin. M. John Dawkins d’IBM nous entretiendra sur l’avenir du commerce au détail.

Tous les détails ici.

La Baie teste le marketing olfactif de Mood Media novembre 29, 2007

Posted by Philippe Gauvin in affichage numérique, canada, design, environnement, la baie, montreal, mood media, o, olfactif, vente au détail.
add a comment

 dmx_music_main.jpg

Mood Media fait dans le design d’environnement visuel, audio et olfactif et ont des bureaux à Montréal.

Depuis environ un mois, le magasin la Baie du centre-ville de Montréal diffuse, avec l’aide de Mood Media, différentes fragrances sur ses étages pour la période de Noël.

Ainsi, une odeur de forêt émane du rayon des sapins de Noël artificiels, un parfum de roses habille le rayon de la lingerie tandis que des effluves de biscuits au chocolat s’échappent à l’étage côté cuisine.

« Notre direction du marketing était très intéressée par ce concept fortement répandu en Europe, dit Annie Mailloux vice-présidente, ventes, de Mood Media. Les gens de La Baie nous ont approchés avec l’idée de propager des odeurs rassurantes et réconfortantes. »

Selon elle, l’objectif premier de ce type d’intervention n’est pas une hausse directe des ventes. « Trop de facteurs jouent en même temps, comme les promotions, la publicité, etc., pour isoler l’impact précis de l’odeur, indique-t-elle. Mais c’est l’un des éléments qui contribuent à créer une ambiance agréable, ce qui fera que les consommateurs seront enclins à rester plus longtemps et, éventuellement, à dépenser davantage. »

L’opération prendra fin le lendemain de Noël.

Source