jump to navigation

Entrevue avec Michael Terni de iGotcha Media novembre 28, 2008

Posted by Philippe Gauvin in "panneaux extérieurs", affichage numérique Québec, i-gotcha, interactif, interactive, interface, marketing, montreal, publicité, québec, vente au détail.
trackback

Je crois que la population en général s’attend de plus en plus à jouer un rôle actif avec les technologies l’entourant et c’est pourquoi je m’intéresse particulièrement au côté interactif de l’affichage numérique, que ce soit pour des applications d’orientation, d’information, de support à la vente ou de « branding ».

J’avais bien aimé l’application interactive Koodo dans le métro et je suis donc allé rencontrer le trèsigotcha-interactive-bus-shelter sympathique Michael Terni de iGotcha pour lui parler de tout ça. Mon enregistreur MP3 a décidé de me faire défaut cette journée là, vous aurez donc droit à une libre retranscription de notre rencontre. [NDLR: Je dis n’importe quoi, j’ai pas de micro sur mon lecteur MP3.]

Qui est Michael Terni ?

Ingénieur mécanique de formation, j’ai démarré iGotcha avec Greg Adelstein en 2005 en déployant un réseau de WebPads, un service donnant accès à Internet gratuitement dans des lieux publics (café, restaurants) et supporté par la publicité.

Quel est le rôle de iGotcha dans la campagne Koodo interactive du métro ?

Nous sommes le fournisseur de technologie, donc toute l’intégration, la conception et le design des bornes ainsi que la gestion du réseau. metro-place-des-arts-lumiquais-user

Quel plateforme utilisée vous pour la gestion du contenu et du réseau ?

Nous avons notre propre solution de gestion. Je dois t’avouer que je n’ai pas encore été impressionné par les applications que j’ai vu et notre application est parfaitement adaptée à nos besoins. Nous avons 3 développeurs à temps plein et notre application roule sur Windows et Linux. Nous l’adaptons au besoin de nos clients, ce qui serait difficile, voire impossible avec une application commerciale. Nous supportons la version 10 de Flash, permettant aux annonceurs ou aux agences de ré-utiliser ou d’adapter du contenu déjà développé.

[NDLR: Le support de Flash 10 est pratiquement essentiel selon moi. Il est pratiquement impossible de justifier les coûts reliés à la re-création de contenu pour une version antérieure de Flash.]

Parlons des chiffres des kiosques Koodo …

  • Une moyenne de 94 sessions par kiosques par jour
  • Un temps moyen d’utilisation de 2 minutes 20 secondes
  • 3.7 heures d’utilisation en moyenne par kiosque par jour

On discute fréquemment des difficultés de mesurer l’audience en affichage numérique, qu’en est-il pour le côté interactif de l’ADN ?

De part sa nature même, l’interactif est évidemment beaucoup plus simple à mesurer. On peut y évaluer le nombre d’interactions, les contenus les plus populaires, la durée de l’interaction, et bien plus. L’information amassée peut par la suite être utilisée pour recontacter l’usager avec une offre ou une promotion ciblée si ce dernier a laissé des information de contact.

[NDLR: Je connaissais la réponse à ma question, je l’avoue.]

Par contre, j’entends régulièrement que les passants ne sont pas enclins à laisser leur information de contact dans un lieu public. Avez-vous des chiffres pouvant réfuter cette affirmation ?

Lors de notre projet pilote avec MétroMédia, 40% des utilisateurs ayant interagi ont laissé une adresse de courriel valide.

[NDLR: C’est énorme selon moi]

Voyez-vous beaucoup d’autres projet du genre dans les mois à venir ?

rbkcustom-kioskNous venons de terminer une installation non-interactive pour la boutique le Château du Centre Eaton de Toronto, nous avons créer une application interactive informant sur les dangers de la malbouffe à l’hôpital Ste-Justine, une pour un centre de congrès au Massachussets, des kiosques pour Reebok et [le reste de notre discussion est confidentiel pour l’instant ;-)].

Où y a-t-il le plus de potentiel pour des applications interactives selon vous ?

D’abord, dans la conversion de réseau d’affichage existant. Un réseau comme celui de MétroMédia a une valeur énorme et l’ajout d’une composante interactive ajoute rehausse encore la valeur de l’eplacement habituellement statique. Nous avons désigné notre kiosque pour qu’il prenne la place d’une affiche statique standard.

Ensuite, il y a énormément de valeur à pouvoir apporter une expérience web dans un magasin de vente au détail. Les vendeurs ne sont aps toujours des professionnels de la vente et sont souvent peu formés pour vendre certains produits. Une application interactive peut supporter les ventes, former les employés et même les remplacer pour renseigner un client lorsque tous les commis sont occupés. Et il est important de souligner que dans la majorité des cas, un client accompagné dans ses achats dépensera plus que son vis-à-vis laissé à lui-même.

Merci Michael et bonne chance à iGotcha

Commentaires»

1. En mémoire de Michael Terni de I-Gotcha « Affichage numérique à Montréal et ailleurs - mai 5, 2009

[…] J’ai rencontré Michael à quelques reprises et je suis sa compagnie depuis que je m’intéresse à l’affichage interactif. Michael était un gaillard très sympathique doué d’un bon sens de l’humour et très ouvert à partager sur l’affichage en général. La nouvelle choque un peu étant donné son jeune âge et la bonne humeur que Michael inspirait. Je l’ai d’ailleurs interviewé il y a quelques mois, interview que vous pouvez lire ici. […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :